Capture décran 2017 12 08 à 19.34.59

LE MOT DU PRESIDENT


FredericCARRINCAZEAUXimages FFME 20-24, d’une ambition à la réalité olympique !

Engagée dans le challenge imposé par un périmètre territorial redéfini, notre fédération s’est aujourd’hui structurée pour s’emparer du nouveau défi qui s’offre à la communauté fédérale, celui de l’olympisme.

Par une conviction rappelée, « placer les clubs et les licenciés au centre des préoccupations », la stratégie fédérale nous donne maintenant les moyens d’assumer nos missions pour renforcer nos clubs, cœur de la fédération, véritables vecteurs de développement des territoires et acteurs essentiels au service du déploiement des politiques publiques sportives.

Le cadre fédéral ainsi conforté rappelle que notre politique repose sur les principes fondamentaux de continuité, complémentarité et cohérence. C’est pour cela que le plan stratégique affiche la « proximité » comme l’une des priorités du programme d’actions.

Dans ce paysage, revient donc aux ligues une mission essentielle, celle d’articuler et renforcer les liens fédéraux. Pour cela, la fédération nous propose de décliner une convention ligue/national puis ligue/comités territoriaux (CT). Ainsi, en Nouvelle-Aquitaine, nous nous attacherons dès cette rentrée sportive à rédiger la première convention avec le siège national, dont la signature est programmée le 4 novembre 2017 dans le cadre du salon des sports de Bordeaux-Lac.

Dans un second temps, nous poursuivrons cette dynamique en invitant les comités territoriaux à identifier leurs spécificités et définir leurs besoins afin de contextualiser chacune des conventions entre la ligue et les CT. Ce travail de proximité et de prospection, véritable état des lieux des territoires, reposera sur l’engagement de chacun de nous, au sein des clubs, CT ou ligue. Il est en effet de notre responsabilité, de nous emparer des outils mis à notre disposition par la fédération dans le respect des missions et prérogatives de chaque structure fédérale.

Les conventions de coopération seront notre socle commun, notre contrat de réussite.

L’articulation entre chaque organe déconcentré de la fédération sera la clé de cette réussite, cette dernière le fruit de notre collaboration pour co construire notre avenir, celui de nos clubs, de nos licenciés, de nos athlètes. Aujourd’hui, la réalité olympique nous oblige ; c’est aussi pour cela que la fédération s’est dotée d’un plan de performance fédéral (PPF) qui permettra de jalonner le parcours des athlètes vers l’excellence sportive.   

Ainsi, au regard de ce formidable défi, mais aussi face aux enjeux liés au développement des activités fédérales de pleine nature, nous devons sans attendre nous mobiliser. La priorité pour notre ligue, dès cet automne, est de mettre en place une équipe technique régionale (ETR), représentative des territoires, coordonnée par le salarié de la ligue, et travaillant en étroite collaboration avec la direction technique nationale (DTN).

C’est donc par un travail d’équipe basé sur le respect et l’écoute, où chacun doit prendre sa juste place, par la confiance en nos capacités de mobilisation, que nous bâtirons ensemble notre avenir.

En ce début d’olympiade, l’équipe de la ligue Nouvelle-Aquitaine est à vos côtés et vous accueille au sein des commissions, espaces collaboratifs indispensables pour la structuration et la mise en œuvre de notre plan de développement.

Frédéric Carrincazeaux  images2

Septembre 2017